Le citron plongeur

Cette expérience montre que la poussée d’Archimède subie par un citron dépend de sa masse volumique moyenne.


Fiche d’accompagnement de l’expérience:
 

Matériel
  • un citron (ou une orange) ;

  • un récipient transparent.

Montage et réalisation

Verser de l’eau dans un récipient et y placer un citron. Le citron flotte à la surface. Peler le citron en enlevant bien l’écorce et la peau blanche : le citron coule. Un citron qui a été pelé ne peut pas flotter.

 

Explications

La poussée d’Archimède est la poussée vers le haut que subit un objet immergé dans un liquide. Sa valeur est égale au poids du liquide déplacé. Elle doit son nom au savant grec Archimède (287-212 av. J.C.).
Un citron est constitué principalement de fibres et d’eau.
La densité des fibres étant plus grande que celle de l’eau, un citron pelé coule au fond de l’eau. La peau blanche qui se trouve sous l’écorce du citron est, elle aussi, constituée de fibres mais celles-ci emprisonnent de nombreuses bulles d’air.
Ce sont ces bulles d’air qui rendent la masse volumique moyenne du citron non pelé inférieure à celle de l’eau et permettent au citron entier de flotter à la surface de l’eau

cette fiche a été vue 6660 fois